Actualité

Régulièrement, Kurt Buehlmann nous livre son analyse sur l'actualité économique européenne et mondiale.

Disproportionnalité

03.08.2021 Ce long mot peut également être paraphrasé comme suit : hors de propos - inadéquat - inapproprié - inadéquat - disproportionné - mal orienté - contre-indiqué (dans le domaine médical).

L'information suivante, qui a été publiée il y a un bon mois, le 30 juin, sur la plateforme https://insideparadeplatz.ch/ sous le titre assez provocateur :

L'UBS harcèle les déserteurs des intérêts négatifs, les clients qui veulent transférer leurs liquidités hors du système Multis sont confrontés à des questions de « conformité » et en même temps la banque annonce une perte due à un « Hedgefund-Crash » de 770 millions de dollars.
(traduction de l’allemand)

Il poursuit : L'UBS introduit dès demain des taux d'intérêts négatifs pour les clients ordinaires. Quiconque possède plus d'un quart de million en liquide à la banque numéro Un sera saigné à blanc. Il est compréhensible que beaucoup veuillent éviter cela. Ces derniers jours et ces dernières semaines, ils ont demandé à leurs conseillers UBS de transférer leur argent sur des comptes dans d'autres banques ou de leur remettre leur argent en liquide.

Ce faisant, ils se sont trompés d'adresse chez le géant financier, qui vient de laisser 770 millions à une gestion des risques misérable auprès du hedge fund américain Archegos. UBS a bloqué les transferts d'argent et les versements en espèces demandés et a plutôt harcelé les clients concernés de questions telles que : d'où vient l'argent, pourquoi voulez-vous le déplacer ou le retirer, quel est le sens profond de votre fuite ?

On pourrait penser que l'argent n'appartient pas au client, mais à la banque. Du moins, c'est ainsi qu'elle se comporte. Votre argent, notre pouvoir. Maintenant, il y a une avalanche de plaintes. Les clients, parmi lesquels se trouvent de nombreuses personnes « ordinaires » qui ont toujours mis quelque chose de côté, n'ont pas spéculé avec des actions ni contracté de dettes, ne supportent pas ce harcèlement. Ils montent aux barricades et veulent obliger UBS à transférer immédiatement l'argent vers de nouvelles banques ou à le leur remettre en espèces.

L'UBS fait profil bas. Officiellement, elle ne souhaite pas faire de commentaires. Toutefois, il est dit qu'elle est « obligée » de « vérifier la plausibilité des transactions inhabituelles afin de lutter contre le blanchiment d'argent ». UBS se concentre sur les paiements en espèces. Elle précise que « les retraits physiques de 250 000 francs ou plus pourraient être considérés comme des "transactions inhabituelles" ». Elle préconise également que, « pour des questions de sécurité », il est plus judicieux d'effectuer les « transferts par voie électronique ».

Dans l'autre grande banque, le CS, un client a récemment reçu un appel de contrôle de la part d’un conseiller de la banque, après qu'un membre de la famille ait voulu transférer 2 500 francs du compte du chef de famille à une institution sociale. Le banquier du CS a expliqué que de tels contrôles devaient être effectués pour la sécurité des clients. Là aussi, 5 milliards avec Archegos, le fonds américain, ont été joués en une semaine. Là personne n'a regardé, mais quand il s'agit de montants mini, toutes les sonnettes d'alarme sonnent. Un peu de bon sens, que s’imaginent les banques ?

Eh bien, c'est comme ça : le plus fort est celui qui est assis près du robinet de l'argent ! C'est pourquoi il me semble plus important que jamais de choisir le BON robinet. Et pour moi, cela ne se trouve clairement PAS dans nos banques, mais dans les VRAIES valeurs, qui appartiennent au Royaume de Dieu ! Vous pouvez les trouver dans le livre "La crise - que faire ?". En fait, TOUT ce que vous devez savoir y est décrit. Et surtout : il y a les solutions VRAIES, DURABLES et ETERNELLES énumérées de façons claires et compréhensibles. Que pensez-vous de cette lecture intéressante et orientée vers l'avenir ? Vous pouvez trouver le livre ici :

https://www.alliance-ch.ch/[...]/shop.html

Profitez de l'été, joignez l’utile à l'agréable et soyez bénis !